Résistez au monopole de Windows

On peut vivre sans Windows. Et même sans Mac. Si, si, je vous jure : il y a une vie informatique en-dehors de Microsoft et d’Apple. Celle des logiciels libres. Vous en connaissez peut-être même sans le savoir, comme Mozilla Firefox ou VLC Media player.

Bon, d’accord, ça ne court pas les rues : selon une étude réalisée en avril 2010, 91,9% des ordinateurs personnels utilisés dans le monde tournent sous Windows. Et 5,3% sous Mac OS, le système d’exploitation d’Apple. Il y a une explication très simple à ce monopole : la marque de Bill Gates a passé des contrats d’exclusivité avec presque tous les fabricants d’ordinateurs, qui commercialisent donc leurs machines avec une préinstallation de Windows. En gros, on vous force la main.

Mais vous pouvez aussi imiter les 0,9% d’utilisateurs d’ordinateurs qui ont opté pour les logiciels libres. C’est quoi ? En très résumé, ce sont des systèmes d’exploitation et programmes dont le « code-source » est ouvert, c’est-à-dire que chacun peut y apporter les modifications qu’il souhaite dans une optique d’amélioration. La plupart sont disponibles en téléchargement gratuit. Un avantage non négligeable outre cette gratuité, c’est qu’ils résistent extrêmement bien aux virus. D’abord parce, peu répandus, ils n’attirent pas les hackers. Ensuite par leur principe même : les utilisateurs améliorent chaque jour la sécurité de leurs programmes.

De là découle une philosophie totalement à l’opposé de celle de Windows. Dans le monde des logiciels libres, les programmes ne servent pas à rapporter un max de profit à l’un des hommes les plus riches de la planète, mais à améliorer la vie informatique de leurs utilisateurs. Tout simplement.