La COP22 à Marrakech

La COP22, ça ne vous dit rien ? Mais si, vous vous rappelez sûrement le dossier du Bulles Vertes 51 où on vous racontait l’Accord - historique - de Paris de décembre 2015 avec l’engagement de 175 États face aux changements climatiques. Marrakech devait être « la COP de l’action » ou encore « la COP de l’Afrique ». Que s’est-il vraiment passé ?

Que faut-il retenir? Cette 22e Conférence des Nations unies sur le Climat s’est achevée le 18 novembre 2016 par la validation des 197 États d'un calendrier de décisions à négocier d’ici 2018. Ils ont décidé de rédiger le règlement de l'Accord de Paris d’ici 2018, c’est-à-dire un manuel sur le « comment » réaliser leurs belles ambitions par pays. Autre point positif, les pays riches ont promis de mobiliser 81 milliards de dollars en 2017 pour alimenter le Fonds Mondial pour l’Adaptation aux changements climatiques, destiné aux pays en développement. Selon Marine Lugen (FNRS), cette COP22 est moins celle de l’action que de la transition étant donné l'absence de décisions réelles.

La suite ? Les efforts actuels des 197 États ne respectent pas l'objectif de +2°C maximum, les négociations se poursuivront donc en 2017 à la COP23 en Allemagne et se finaliseront en 2018 à la COP24 en Pologne… Mais 2018, c’est aussi l'année de parution du prochain rapport du GIEC, qui rendra compte de l'implication concrète des États, en termes d'impacts et de moyens d’action, de l’objectif de +1,5°C. Alors, on se donne rendez-vous en 2018 pour faire le point ?

Envie de découvrir cette COP22 à travers les yeux de 5 étudiants de l’ULB ? Suivez leurs aventures sur leur blog : http://www.ulbinsidecops.com/2016---cop22.html