Marcher pour le Sud

Joris Wargnies, 18 ans, s’est investi dans une ASBL s’occupant des enfants des rues au Sénégal. Dès son retour en Belgique il initiait un projet dans son école, le Collège Notre-Dame de la Tombe-Kain.
Propos recueillis par Benjamin Winberg

A quelles types d’actions as-tu participé avec l’ASBL « Action Sénégal » ?
Quand j’étais au Sénégal, nous avons sensibilisé la population et les politiques locaux au problème des enfants des rues. Nous avons aussi fait construire un centre d’hébergement à but scolaire grâce à l’aide récoltée par l’ASBL. De retour en Belgique, j’ai décidé de rencontrer la direction de mon école avec l’idée d’organiser une marche parrainée pour l’ASBL. L’argent récolté lors de cette marche a permis d’agrandir le centre d’hébergement afin d’augmenter le nombre d’enfants accueillis et le nombre de cours qui leur est proposé.
En quoi s’agit-il de développement durable ?
Les trois grands thèmes du développement durable sont le social, l’économie et l’écologie. Bien que ce dernier ne soit pas présent dans ce projet, les deux autres y ont une place très importante, ce qui en fait un projet de développement durable. En effet, l’aspect économique et l’aspect social sont étroitement liés dans ce projet. L’argent récolté ici, en Belgique, a permis d’améliorer significativement le niveau social des enfants des rues.
Ce projet était-il une simple action ponctuelle faite par l’école pour se donner bonne conscience ou y a-t-il un bénéfice à long terme pour ses élèves ?
La présentation de ce projet et l’implication des élèves lors de la marche parrainée leur ont permis d’être sensibilisés aux difficultés vécues au Sénégal. Plus qu’une sensibilisation, quelques élèves sont venus me parler afin que je leur donne les coordonnées de l’ASBL car ils désiraient eux aussi partir afin d’aider ces enfants des rues. Ils sont donc partis au Sénégal et j’espère qu’ils essayeront de sensibiliser à leur tour leurs camarades afin que ce projet se perpétue dans le temps.