Des légumes sur le campus !

L' Ecoteam Students mise sur la consom'action. Coachés par l'asbl Empreintes, les étudiants namurois sensibilisent leur campus à une alimentation durable. Des dizaines de paniers de légumes sont commandés chaque semaine.

Il est midi. Une camionnette de maraîcher déboule sur le quai de déchargement de l'Arsenal. Autour du véhicule, deux étudiantes s'activent. A peine sorties des cours, Élisabeth et Mélanie transportent les paniers de légumes, sortent les listes de clients et les bons de commande.

Parées.

12h40. Les premiers étudiants arrivent. Le principe est simple : le client enlève le panier réservé et peut commander pour le mardi suivant. Au menu cette semaine : des panais, une salade, un quart de potimarron et des oignons. Tout ça pour 5 € . Un prix tout spécialement calculé pour attirer les étudiants et les fidéliser. Diverses infos sont agrafées au panier : un explicatif du projet Ecoteam et des recettes pour faciliter la préparation des légumes reçus.

A l'origine du projet : des étudiants soucieux des enjeux liés à l'environnement. Ils ont une petite vingtaine d'années et, déjà, sont pas mal impliqués dans la vie du campus: kots à projets, Assemblée Générale des Étudiants (AGE), Conseil des Étudiants de l' HENAM (Hautes Écoles de Namur)... « Il est important de proposer des actions au sein même de l'université pour être plus responsables », souligne Veronika, membre de l' Ecoteam. « Les étudiants ne font pas attention à l'origine des produits qu'ils consomment. Les responsabiliser aux conséquences lourdes pour la planète, c'est une cause que j'aime partager ». Selon Marine, étudiante en histoire, « On nous bassine souvent avec des conférences sur le réchauffement climatique, sur la consommation responsable.... Nous, on mise sur des actions concrètes. Dans ce sens, nous avons décidé d'organiser une sorte de Groupe d'Achats Communs (GAC) spécifique aux étudiants ».

Les légumes sont bio, locaux et de saison. De plus, « Les Compagnons du Samson », le maraîcher partenaire, développe un projet de réinsertion professionnelle. Toutes les dimensions du développement durable sont dès lors prises en compte : l'économie, l'écologie et le social.

Empreintes soutient le projet Ecoteam depuis quelques années. Le public étudiant est intéressant car il a des facultés de sensibilisation et de mobilisation impressionnantes. De plus, du fait de leur prise d'indépendance, les étudiants posent leurs premiers choix de consommation. Ils réalisent alors l'impact que ceux-ci peuvent avoir sur l'environnement.

L'impact de leur projet sur le campus namurois est encourageant : 219 paniers de légumes ont été livrés lors du premier quadri.