Mais au fait, qui sommes-nous?

Thésée, marchand de l’antiquité en Grèce, possédait un bateau nommé ‘’L’Archipel’’. Comme il voyageait beaucoup, des planches de son bateau se sont abîmées. Il commença à les remplacer une à une. Jusqu’au jour où plus aucune planche d’origine ne restait encore sur le bateau. Un jour, il décida de reformer un bateau “identique” avec toutes les planches originelles stockées dans son atelier. Il regarda ses deux bateaux et se posa la question : ‘’Quel bateau est ‘’L’Archipel’’ ? Le premier, réparé petit à petit ?, Le second, reconstruit avec les planches originelles ? Dans ce cas, à partir de quand le premier ne pouvait-il plus être considéré comme l’Archipel ? Ou bien s’agit-il des deux ? Aucun des deux ?

Prenons l’exemple de Carl : à 15 ans, il était en 3ème année de secondaire, n’a pas de très bons points à l’école, est passionné de football et aime particulièrement aller au cinéma avec ses amis. Maintenant, Carl a 25 ans, il termine brillamment ses études, va bientôt se marier. Il aime surtout faire des balades dans les bois avec sa fiancée et aller voir des concerts de musique classique. Il est clair qu’il s’agit toujours de Carl. Il n’a pourtant aucun rapport avec “le” Carl d’il y a 10 ans, puisque physiquement il n’est plus la même personne et que ses valeurs et son regard sur le monde ne sont plus les mêmes. Mais alors, qu’est ce qui fait que Carl reste la même personne ? Qu’est ce qui façonne notre identité ?

Et nous alors ? Qu’est ce qui fait de nous ce que nous sommes ?

Depuis notre naissance, notre corps est en constante transformation. A l’instar des planches de l’Archipel, presque toutes nos cellules sont mortes et ont laissé la place à de nouvelles qui, elles aussi, se sont régénérées.

Avec les années qui passent nous évoluons et transformons notre façon de penser. Nos valeurs, nos regards et nos intérêts évoluent sans cesse. Nous avons acquis des savoirs et des savoir-faire qui ont participé à l’évolution de notre savoir-être, c’est-à-dire « qui nous sommes ». Certains sont peut-être restés « fidèles à eux-mêmes », alors que d’autres, comme Carl, ont bien changé.

Seulement, malgré tous ces changements nous restons la même personne.

Ce que nous sommes à ce moment précis est le fruit d’un cheminement, d’un voyage que nous avons commencé dès notre petite enfance. Les apprentissages, les interactions, les aléas de la vie ont façonné et façonnent encore notre personnalité. Nous construisons notre pensée au quotidien et l’éducation, au sens large, y participe en grande partie.

Ce questionnement nous fait prendre conscience de l’importance de l’éducation et des interactions avec nos environnements.

Avec l’âge, les habitudes s’ancrent petit à petit et on développe une certaine inertie au changement. Les jeunes, en revanche, sont plus disposés à apprendre et à changer. Ne serait-ce pas là tout l’intérêt d’une éducation qui permette aux jeunes de mesurer les enjeux de leurs environnements, de devenir acteurs de leur milieu de vie, des Éco-Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires, des Eco-CRACS.