Edito

Salut Denis F.,

On ne se connaît pas. Enfin, c’est un peu moins vrai pour moi depuis que je t’ai « googlé ». J’ai décidé de tirer ton portrait sur la toile. Pourquoi toi ? Peut-être parce que ton profil Facebook est bien rempli et accessible, ou bien parce que ton ancien blog regorge encore de dizaines de photos personnelles, ou bien tout simplement parce que tu me semblais être un jeune comme on en croise des centaines sur Internet, sans grande histoire, mais au contraire plein de petits détails qui font la vie - privée et publique -.

Je tenais d’abord à te dire que, du haut de tes 19 ans, tu me parais déjà avoir pas mal roulé ta bosse virtuelle. En premier lieu, avec Daphné L. Ça fait seulement cinq mois que vous êtes ensemble et vous vous êtes déjà déclaré votre flamme au moins une centaine de fois sur Facebook. Vous êtes « en couple » depuis le 8 décembre 2011. Ça n’a, d’ailleurs, pas plu à Sophie S. (une ex ?) qui ne s’est pas gênée pour venir l’inscrire plusieurs fois sur ton mur. Ton meilleur pote, Fred M. –ou Koala tête chercheuse-, avec qui tu es chef louveteaux depuis presque un an à la 40ème St-Martin à Gesves, ne semble pas voir d’un très bon œil cette nouvelle relation avec Daphné. Il préfère t’en parler « en privé » sur Facebook.

Sur ton ancien blog, j’ai appris que tu étais sorti avec Sarah S., une fille de ton ancienne école secondaire - Sainte Marie à Jambes -, de janvier 2009 à février 2010. On vous voit main dans la main sur plusieurs photos, vous êtes mignons. Daphné a-t-elle connaissance de ce blog ?

Depuis septembre 2011, tu as entamé un graduat en Gestion des ressources humaines à l’HENAM à Namur. Tu habites en « kot » dans un bâtiment des Facultés. On te voit pendant une fête sur plusieurs photos dans l’album « guindaille octobre 2011 » sur ton profil Facebook. On y aperçoit Daphné. Vous ne vous tenez pas encore la main mais on devine, par certains regards, qu’il y a déjà un peu de tension.

Bref, ça pourrait continuer longtemps comme ça. Mais j’ai d’autres chats à « googler ». Je te fais la bise, Denis, même si tu ne me connais pas mieux après ça. J’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur. A plus tard, sur la toile…

Tous les noms, les lieux et les dates ont été modifiés afin de préserver l’anonymat de la personne visée par ce portrait.
Inspiré du premier portrait google du Tigre, curieux magazine français : http://www.le-tigre.net/Marc-L.html