53

Date: 
Juillet - août - septembre 2016

Le 24 juin 2016, les résultats du référendum britannique annonçaient que 51, 9 % des votants étaient pour une sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne. Lors des débats qui ont précédé le référendum sur le Brexit, la question de l’immigration a tenu une place cruciale ; si bien que l’on se demande si certains ont voté contre l’Europe ou contre les immigrés.

De nos jours, face à une économie qui s’essouffle et face à un gouvernement qui n'est plus en capacité d'assurer lui-même tous les services à la population, le volontariat s'impose comme une remarquable capacité d'adaptation, il s’insère dans une structure collective et traduit le désir profond de la population de réinventer et retisser le lien social, proposant alors une autre manière de vivre, plus agréable et plus solidaire.

Depuis 2014, des Volont'ErE d'Empreintes investissent le Village des Possibles d'Esperanzah! Cet été, Doriane, Evan, Hadrien, Laura, Marie, Marine x2, Nadège, Thibault, Tim et Yann ont eu carte blanche pour choisir leur thème d'action et les manières de mobiliser les festivaliers durant 3 jours sur leur stand...

Pourquoi on vit ? Pourquoi certains enfants doivent-ils travailler ? C’est quoi la liberté ? À quoi ça sert l’amour ? Pourquoi faut-il être courageux ? (...) Jean-Denis et Pascale Lilot, un couple ardennais, ont créé il y a 30 ans un asbl « L’école de Clerheid ». Ils se sont posés toutes ces questions et ont décidé, il y a quelques années, d’essayer d’y répondre.

Bees coop, un supermarché à but non lucratif, coopératif et participatif en Belgique. Ce magasin d’un nouveau genre propose des produits variés, de qualité et à bas prix. Le tout en étant respectueux de l’environnement et de l’humain.

Vivre à la campagne, être parents et partager sa voiture, c’est possible… Claire, la trentaine, habite à Mont-Saint-Guibert avec Benoit, son compagnon, et leur fils. Depuis 3 ans, elle met sa voiture à disposition de Jean et Yaël et d’autres utilisateurs occasionnels.

Le volontariat est par essence une démarche gratuite. Pour qu’il soit accessible à celui qui a moins de moyens, la loi prévoit la possibilité de lui octroyer une compensation financière: « le défraiement ».

Subscribe to RSS - 53