Thomas-Pierre Gerard

Lentement mais sûrement, les églises se vident, inexorablement. C’est que la pratique religieuse diminue, et avec elle l’occupation des lieux de culte. Du coup, certaines églises perdent peu à peu de leur utilité.

L’année passée, l’ancien résistant français Stéphane Hessel publiait un court essai intitulé Indignez-vous !, qui est vite devenu un best-seller. Comme son titre l’indique, l’ouvrage invitait le lecteur à refuser les attitudes blasées pour se révolter contre les injustices et les inégalités.

Leurs armes ? Des râteaux, des gants, des pelles et des arrosoirs. Leurs munitions ? Des bulbes, des graines, des boutures… Ces guérilleros des temps nouveaux sont absolument pacifistes. Leur révolution est végétale : c’est le jardinage politique.

Le machisme a encore de beaux jours devant lui. On nage dedans tous les jours et on ne s’en rend même plus compte: les inégalités homme-femme sont omniprésentes dans notre quotidien. C’est faux. Avec des comportements aussi lâches, les femmes n’auraient jamais acquis le droit de vote en 1948. A travers ce numéro, Bulles vertes vous propose quelques balises concernant le féminisme (voir le dossier p.3) ainsi qu’un débat sur la mini-jupe (ci-dessous) pour sortir des idées convenues.

Ça s’est passé à Gand, en octobre dernier. Lisa n’avait que 16 ans. Un lundi, elle s’est suicidée. Game over.

On peut vivre sans Windows. Et même sans Mac. Si, si, je vous jure : il y a une vie informatique en-dehors de Microsoft et d’Apple. Celle des logiciels libres. Vous en connaissez peut-être même sans le savoir, comme Mozilla Firefox ou VLC Media player.

On croyait les luttes sociales éteintes, les peuples – opprimés ou solidaires de ces derniers – endormis sous les monticules de confort dont la société de consommation nous abreuve tous les jours. Il n'en est rien.

Michelle Martin. Un nom qui fait peur. Un nom qui évoque les pires horreurs que l’on puisse infliger aux pires victimes, des enfants. Un nom qui, depuis l’été dernier, cristallise la haine refoulée d’une partie de la population.

A moins d’avoir passé les cinq dernières années au fin fond de la Laponie orientale (et encore…), difficile d’ignorer la crise bancaire qui a frappé le monde entier. Le processus est désormais identifié : à force de spéculer sur des placements dits « toxiques », les banques se sont endettées et ont frôlé la banqueroute.

Seraing, Dinant, Andenne, Thuin, Perwez, Yvoir, Grâce-Hollogne, Mont-Saint-Guibert, Soumagne, Fosses-la-Ville, Bassenge, La Louvière, Ans, Assesse, Beyne-Heusay, et on en passe : le point commun entre ces nombreuses communes wallonnes, c’est qu’elles ont adopté ou comptent adopter un règlement lo

Subscribe to Thomas-Pierre Gerard